• GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1



    *Renault deux ans avec sursis
    *Briatore à vie
    *Symonds banni cinq ans




    Renault a écopé d'une suspension de deux ans avec sursis de la Formule 1 pour son implication en arrangeant le résultat du Grand Prix de Singapour de l'an dernier.

    Après une audience du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, l'autorité sportive de la Formule 1 a estimé que l'équipe française était coupable d'une infraction d'une  gravité sans précédent , après avoir causé un accident délibéré lors de l'épreuve de Singapour de 2008. Même si la FIA a estimé que l'infraction était digne d'une exclusion du championnat du monde de Formule 1, elle a infligé une suspension de deux saisons avec sursis car Renault a admis sa culpabilité et a pris des mesures contre les hommes impliqués dans l'affaire - son ancien team principal Flavio Briatore et directeur exécutif de l'ingénierie Pat Symonds.

    Un communiqué de la FIA a déclaré que Renault :
    " avait accepté, à la première occasion possible, qu'elle avait commis les infractions dont elle était inculpée et coopéré pleinement avec l'enquête de la FIA. Elle avait confirmé que Mr. Briatore et Mr. Symonds étaient impliqués dans la conspiration et assuré qu'ils quittaient l'équipe. Elle s'est excusée sans réserve auprès de la FIA et de la discipline pour les dommages causés par ses actions. Elle s'est engagée à payer les coûts encourus par la FIA dans son enquête ; et Renault (la compagnie mère, par opposition à Renault F1) s'est engagé à apporter une contribution significative aux projets de la FIA liés à la sécurité. "

    Expliquant la décision d'imposer une suspension de deux ans avec sursis, la FIA a déclaré :
     " Le Conseil Mondial du Sport Automobile considère que les infractions de Renault F1 relatives au Grand Prix de Singapour de 2008 sont d'une gravité sans précédent. Les infractions de Renault F1 n'ont pas seulement compromis l'intégrité de la discipline, mais ont également mis en danger la vie des spectateurs, des officiels, des autres participants et de Nelson Piquet Jr lui-même. Le Conseil Mondial du Sport Automobile estime que les faits de cette gravité méritent une disqualification permanente du championnat du monde de Formule 1 de la FIA.  Toutefois, vu les points d'atténuation mentionnés ci-dessus et en particulier les mesures prises par Renault F1 pour identifier et combler les lacunes au sein de son équipe et condamner les actions des personnes concernées, le CMSA a décidé de suspendre avec sursis Renault F1 jusqu'à la fin de la saison 2011. Le Conseil Mondial du Sport Automobile activera seulement cette disqualification si Renault F1 est reconnue coupable d'une infraction comparable durant cette période. "


    La FIA a déclaré que Flavio Briatore était banni à vie de toute discipline dont elle en est l'autorité sportive - et de toute implication au sein de ces disciplines. Les pilotes managés par Flavio Briatore, à l'instar de Fernando Alonso, Romain Grosjean, Heikki Kovalainen et Mark Webber, sont également priés par la FIA de se trouver un nouveau manager, sinon leur super-licence ne sera pas renouvelée pour courir en Formule 1. La FIA met ainsi un terme à toute implication de Flavio Briatore dans la catégorie reine du sport automobile, qui gérait la carrière de nombreux pilotes par l'intermédiaire de sa compagnie FFBB en prélevant un certain pourcentage sur leur salaire.

    La FIA dans son communiqué:
    " En ce qui concerne Mr. Briatore, le Conseil Mondial du Sport Automobile déclare que, pour une période illimitée, la FIA n'a pas l'intention d'homologuer tout évènement, championnat, coupe, trophée ou discipline internationale impliquant Mr. Briatore, à quelque titre que ce soit, ou d'accorder une licence à toute équipe ou autre entité engageant Mr. Briatore à quelque titre que ce soit . Il est également ordonné à tous les officiels présents sur les évènements régis par la FIA de ne pas permettre à Mr. Briatore d'accéder à toute zone sous la juridiction de la FIA. En outre, elle n'a pas l'intention de renouveler toute super-licence accordée à tout pilote qui est associé (à travers un contrat de management ou autre) avec Mr. Briatore, ou à toute entité ou individu associé avec Mr. Briatore. En décidant que ces instructions devraient être applicables pour une période illimitée, le Conseil Mondial du Sport Automobile a eu non seulement un regard sur la gravité de l'infraction dont Mr. Briatore était complice, mais aussi sur ses actions en continuant à nier sa participation à l'infraction malgré toutes les preuves. "

    La FIA a déclaré que Pat Symonds était banni pendant cinq ans de toute discipline dont elle en est l'autorité sportive - et de toute implication au sein de ces disciplines.
    La FIA dans un communiqué:
    " En ce qui concerne Mr. Symonds, le Conseil Mondial du Sport Automobile déclare que, pour une période de cinq ans, la FIA n'a pas l'intention d'homologuer tout évènement, championnat, coupe, trophée ou discipline internationale impliquant Mr. Symonds, à quelque titre que ce soit, ou d'accorder une licence à toute équipe ou autre entité engageant Mr. Symonds à quelque titre que ce soit. Il est également ordonné, pour une période de cinq ans, à tous les officiels présents sur les évènements régis par la FIA de ne pas permettre à Mr. Symonds d'accéder à toute zone sous la juridiction de la FIA. En décidant que ces instructions devraient être applicables pour une période de cinq ans, le Conseil Mondial du Sport Automobile a eu un regard : (1) sur le consentement de Mr. Symonds sur le fait qu'il a pris part à la conspiration ; (2)et sur sa communication lors de l'audience du Conseil Mondial du Sport Automobile sur le fait que c'était à son 'éternel regret et à sa déception' qu'il ait participé à la conspiration. "


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique