• GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1

    Plusieurs évolutions aéro pour la R29



    Renault va introduire de nombreuses nouveautés ce week-end, au Nürburgring, dont un aileron avant revu. D’autres éléments devraient être modifiés.


    Renault n’a plus marqué de points depuis le Grand Prix de Monaco. Toutes les équipes continuent de découvrir le règlement et elles font toutes de gros progrès. Il y aura plusieurs nouveautés aérodynamiques sur les R29 en Allemagne.

    " Comme toujours, nous nous concentrons sur l’aérodynamique car cela reste un élément fondamental dans le processus d’amélioration de la performance" explique Pat Symonds, le responsable de l’ingénierie chez Renault. " Par contre, au lieu de simplement équiper la voiture de nouvelles pièces, nous travaillons également sur l’efficacité aérodynamique globale afin de sortir le maximum de performance de la voiture en tous points. Nous apportons de nouveaux développements à chaque course et nous aurons de nouvelles évolutions au Nürburgring. Parmi ces évolutions, nous compterons la version finale du nouvel aileron avant que nous avons évalué à Silverstone. Nous espérons également être en mesure d’introduire de nouveaux déflecteurs de roues arrière ainsi qu’un capot moteur retouché et quelques améliorations mécaniques.  Le circuit présente un peu de tout : des virages rapides, des virages lents, des chicanes et des zones de freinage appuyé . C’est pour cette raison qu’une mise au point spécifique sera nécessaire. Cela nous permettra de trouver un bon compromis pour les vitesses variées de ce tracé, comme nous tentons de le faire sur la plupart des circuits. "

     


    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1



    Allemagne : Dossier technique



    Le circuit du Nürburgring est réputé pour être un circuit complet : il comprend des courbes rapides, des chicanes négociées à vitesse moyenne mais qui déstabilisent beaucoup la voiture, et des virages beaucoup plus lents, très exigeants en termes de motricité. Autant de challenges que devra relever la R29 ce week-end.


    Si les dépassements sont possibles dans le premier virage et dans les virages 13 et 14, ils restent néanmoins difficiles à réaliser. Peu importe la saison, la pluie et le froid sont une éternelle menace dans cette région d'Europe, ce qui peut potentiellement compliquer la donne !
    Aérodynamique
    Le circuit du Nürburgring est l'un des circuits sur lesquels nous utilisons l'appui aérodynamique le plus élevé de la saison. Cela est important non seulement pour les nombreux virages lents et rapides du tracé, mais également afin de rendre la voiture plus stable dans les changements de directions et lors des forts freinages, notamment dans le premier virage et dans la chicane 13/14.
    Châssis
    Les virages 5/6, 8/9 et 10/11 demandent un équilibre plutôt neutre afin de ne pas compromettre la trajectoire optimale dans la seconde partie de l'enchaînement. Les ingénieurs devront travailler tout au long du week-end pour corriger le sous-virage très fréquent dans ces virages à moyenne vitesse. La voiture doit se montrer très réactive dans les changements rapides de direction comme les chicanes et les parties sinueuses. L'adhérence mécanique est importante dans les virages 1 et 4, mais la recherche de celle-ci ne doit pas compromettre l'efficacité aérodynamique dans les autres secteurs.
    Pneumatiques
    Les performances des pneumatiques seront une fois encore un paramètre critique pour toutes les écuries. Les mélanges « ultra-tendre » et « medium » de la gamme Bridgestone Potenza 2009 seront utilisés sur ce Grand Prix. Les conditions ambiantes joueront un rôle déterminant dans la performance des pneumatiques au Nürburgring.
    Freinage
    Les freins ne seront pas un problème majeur sur ce circuit. Nous les surveillerons, mais nous ne devrions pas être inquiétés par une usure anormale des disques et des plaquettes dans la mesure où les zones de fort freinage ne sont pas nombreuses sur ce tracé.
    Moteur
    Le Nürburgring n'est pas un circuit particulièrement exigeant pour les V8 et cela vient notamment du fait qu'il soit situé en altitude, à près de 500m au-dessus du niveau de la mer. Cette situation réduit la puissance moteur de presque 5%, mais cela réduit également la charge sur certains éléments de l'attelage mobile, comme les pistons. Le moteur tourne à pleine charge pendant 64% du tour, ce qui reste un peu au-dessus de la moyenne de la saison (qui tourne aux alentours de 62%). La période la plus longue à pleine charge dépasse à peine les 10 secondes, l'écurie devra donc chercher à optimiser le comportement du moteur à bas régime afin de garantir une bonne sortie de virage lent, notamment dans le virage numéro 7. Le circuit est vallonné mais ces changements de dénivellation sont progressifs et ne sont pas inquiétants pour les systèmes moteur. Il faudra cependant être vigilant dans les virages bosselés et notamment dans la chicane, où la trajectoire optimale pousse les pilotes à monter sur les vibreurs, pour ne pas passer trop de temps sur le limiteur, ce qui pourrait, à terme, endommager le V8.


    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1



    Allemagne : Interview de Hamilton



    Hamilton a déclaré qu’il n’a pas un bon souvenir de ce circuit du Nurburgring car en 2007, il a fait pratiquement toute la course à l’arrière du peloton.

     Lewis Hamilton a également expliqué que ce circuit était fantastique, rapide et qu’il y avait de nombreuses zones de dépassement.Selon Lewis, il n’y aura pas beaucoup d’amélioration sur sa McLaren Mercedes pour le Grand Prix.
    "La dernière fois que nous avons été au Nurburgring c’était en 2007. Je me souviens que j'ai eu une course très difficile car j’étais hors des points et je me battais à l’arrière du peloton. C'est un circuit fantastique, un peu ancien par rapport au nouveau. C’est un circuit rapide avec quelques bons endroits pour dépasser. C’est un cadre fantastique aussi car ce circuit est dans les forêts d’Allemagne. Là bas, les fans semblent vivre et respirer pour la Formule 1. Il y a toujours une superbe ambiance à chaque fois en Allemagne.Bien que nous n’aurons pas de grosses améliorations sur la voiture ce week-end, je suis très impatient de courir ce Grand Prix. C'est un honneur pour moi de faire partie des flèches d'argent. Nous avons bonne espoir que nous serons plus proche des autres avant la fin de cette saison très difficile."


    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1

    Questions au Taureau Rouge - en route vers Nürburgring


    Fabrice LOM - Coordinateur Piste, Red Bull Racing répond à trois questions.

    Fabrice, tout d'abord, félicitations ! Red Bull a dominé le weekend dernier à Silverstone avec, à la clé, le superbe doublé de Sebastian Vettel et Mark Webber. Un weekend parfait pour l'équipe ?
    Merci. Je dirais « Presque parfait » ! Nous avons effectivement réalisé le score maximum avec 18 points, mais le WE ne fut pas parfait. Il ne l'est d'ailleurs jamais. C'est notre travail de chercher ce qui peut être amélioré afin d'être encore meilleurs la prochaine fois. Seule cette recherche permanente de la perfection peut nous faire espérer rattraper les Brawn d'ici la fin de la saison.

    Ce résultat renforce-t-il l'assurance de l'équipe dans la course à la consécration ?
    Oui, clairement. Même si Silverstone est une piste sur laquelle la Red Bull a toujours été à son avantage, je crois que la voiture a bien progressé en valeur absolue et que nous serons de réels challengers pour la Brawn sur les courses à venir. Il nous faut leur reprendre 4 points en moyenne par course et c'est ce que nous allons nous appliquer à faire.

    Le support des fans pour Sebastian Vettel à son Grand Prix national au Nürburgring promet d'être énorme. Le circuit allemand devrait-il convenir à la Red Bull ?
    Je me rappelle de l'accueil que réservait à M.Schumacher le public Allemand massé dans le stadium de Hockenheim. C'était impressionnant. Je ne sais pas si Sébastian aura droit à la même chose, mais c'est tout le mal que je lui souhaite car cela doit vraiment faire plaisir et il le mérite. Pour ce qui est de la piste du Nürburgring, j'ai peur que nous n'y soyons pas aussi à l'aise qu'à Silverstone. Il y a beaucoup de parties assez lentes. De plus, nos concurrents auront eu une semaine de plus que d'habitude pour fourbir leurs armes. La bataille promet d'être rude.


     


    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1


    Piquet Jr : Renault ne reviendra pas cette saison



    Le pilote Brésilien de l'ING Renault F1 Team, Nelson Piquet Jr, estime qu'il sera difficile pour son équipe de pouvoir se battre pour la victoire comme en fin de saison l'année dernière.

    La marque au Losange a seulement inscrit 11 points - soit un de moins qu'au même stade la saison passée - mais Nelson Piquet Jr pense qu'il sera difficile d'effectuer le même retournement de situation qu'en 2008 - lorsque l'écurie française avait remporté deux courses et marqué 68 points sur la fin de la saison.
    " L'année dernière, je pense que nous avions une meilleure voiture que cette année. L'an dernier, la progression a été plus rapide... ou peut-être que cette année, tout le monde progresse plus vite. Le développement ne s'arrête jamais. La clé est de se développer plus rapidement que les autres équipes, et la seconde partie de la saison ne sera pas facile pour nous. " a déclaré Nelson Piquet Jr sur Autosport." Maintenant on peut vraiment voir où les équipes avec les plus grands budgets vont réellement faire une différence, parce que vous avez beaucoup de gens qui travaillent de nombreuses heures par jour, ce que les petites équipes ne peuvent pas faire." Toutefois, Nelson est impressionné par les progrès que l'équipe a réalisés à ce jour, et espère pouvoir finir dans le top 5 pour la fin de la saison. En partance pour le Grand Prix d'Allemagne, Nelson Piquet Jr sait que cela reste sa meilleure course en Formule 1 avec la deuxième place derrière Lewis Hamilton.
    " La situation au milieu du peloton est très proche. J'espère que pour la prochaine course, il y aura quelques évolutions. La voiture semble bonne et l'équipe est toujours très optimiste sur le fait que nous puissions nous battre pour le top 5. Dans les premiers essais privés au Portugal, nous étions loin en matière de rythme et nous avons su nous récupérer. Mais cela sera encore difficile. "


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique