• GP de Chine: Déclarations du Top 10

    GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1

     

    GP de Chine: Déclarations du Top 10

     

    malaisie2010-course_76_.jpg

     

    Voici ce qu'ont déclaré les principaux pilotes à l'arrivée du Grand Prix de Chine

     

    Jenson Button (McLaren,1er) :

    "Pour moi, c'est ma meilleure victoire. Chaque fois qu'on gagne, on pense que c'est notre meilleure victoire, mais celle-ci est très spéciale car elle a été acquise dans des conditions plutôt dures. Mais ce n'était pas seulement la chance d'avoir fait les bons choix par rapport à la météo. Vers la fin, l'équipe me disait : "tu es deux secondes plus rapide que tout le monde, excepté Lewis". Nous avions un bon rythme de course dans ces conditions (humides). Bien sûr, nous ne savons toujours pas ce que nous valons sur le sec, mais nous allons l'oublier pour le moment et simplement profiter de cette victoire sur piste mouillée."

     

    Lewis Hamilton (McLaren, 2e) :

    "Tout d'abord, bravo à Jenson : il a fait un boulot incroyable, et oui il a pris la meilleure décision quant aux pneus. Mais ce fut très éprouvant. En début de course, j'ai pris la décision très, très tard de changer mes pneus, à la moitié du dernier virage, et ce n'était clairement pas la bonne décision. Je me suis battu dans le peloton, nous avons tous les deux fait un boulot sensationnel et le mérite en revient à l'équipe. Pour moi, c'était OK (la remontée de la pit lane à côté de Vettel). L'équipe m'a libéré lorsqu'elle a jugé que c'était le bon moment mais j'ai eu pas mal de patinage et j'ai eu du mal à m'extraire de mon emplacement. En repartant, j'ai noté que Sebastian était là, et il me poussait légèrement vers la droite. Nos roues se sont touchées mais à part ça je pense que c'était réglo."

     

    Nico Rosberg (Mercedes, 3e) :

    "C'est fantastique d'être sur le podium pour la deuxième fois de suite. Ce fut une course riche en rebondissements et nous avons fait de très bons choix qui nous ont mis en lice pour ce résultat. Suivant les conseils de Jock [Clear, son ingénieur] et le team, j'ai décidé de rester en slicks et j'était bien décidé lorsque la première averse est arrivée. J'étais embarqué dans ça, et j'ai pensé : 'S'il te plait la pluie, arrête !' Mais c'était la bonne décision et ce fut un sentiment agréable de mener pendant un moment. Quand il s'est mis à pleuvoir à nouveau, j'ai souffert d'une grosse dégradation des pneus intermédiaires et Jenson [Button] m'a passé. Nous n'avions pas exactement le rythme requis en inter mais la 3e place est géniale. Nous avons fait un pas dans la bonne direction ce week-end."

     

    Fernando Alonso (Ferrari, 4e) :

    "Nous avons stoppé cinq fois, ce qui est inhabituel : tout compte fait, je pense que nous avons pris les bonnes décisions. Dans une course comme ça, on comprend à la fin ce qui était la meilleure chose à faire car personne sur le muret ou dans la voiture n'a de boule de cristal ! J'ai commis une grosse erreur au départ car mes reflexes m'ont abandonné et je suis parti très tôt. Ça ne m'étais jamais arrivé et je me suis déçu. Le dépassement sur Felipe (ndlr, sur la voie d'accès à la pit lane) ? S'il n'était pas mon coéquipier, on en parlerait moins. Pour moi, c'était une manœuvre normale et ça n'a vraiment pas compromis notre relation. Nous avons un gros potentiel et nous espérons avoir des courses normales comme à Bahreïn. Le début de championnat s'est bien passé : nous avons montré être compétitifs sur toutes les pistes et nous avons tout ce qu'il faut pour viser le titre. Clairement, nous devons améliorer notre total de points et notre performance en qualification. McLaren mérite la place de leader, car même s'ils n'ont pas la meilleure voiture, ils en ont tiré la quintessence à chaque moment."

     

    Robert Kubica (Renault, 5e) :

    "La course a été très disputée et je suis content d’avoir pu marquer encore quelques points. J’ai pris un mauvais départ et j’ai perdu plusieurs positions, mais nous avons choisi de rester en slicks lorsqu’il a commencé à pleuvoir et cela m’a permis de remonter jusqu’à la 3e place. Cela dit, le moment critique de la course est arrivé lorsque la voiture de sécurité est intervenue. Cela a mis fin à mes espoirs de podium parce que l’écart qui me séparait de mes poursuivants a été réduit à zéro. Je suis satisfait de ma position, mais je suis tout de même un peu frustré de manquer le podium."

     

    Sebastian Vettel (Red Bull, 6e) :

    "Ce fut une course difficile : quasiment à chaque tours j'ai dépassé ou je me suis fait dépasser. J'ai perdu pas mal de temps lors du premier pit stop mais je suis remonté. Je suis parti de la pole, nous étions 1-2 sur la grille, et nous finissons là (Webber 8e). Aujourd'hui, c'était très chaotique et cette 6e place pourrait s'avérer importante. Evidemment, nos principaux rivaux ont terminé devant et ça c'est pas cool. Nous avons eu beaucoup de difficultés avec la voiture dans certaines conditions, ça allait lorsque la route était dégagée mais les conditions changeaient du tout au tout. C'était déjà beaucoup de garder sa position au classement. J'ai eu une bataille avec Lewis (Hamilton) dans la pit lane. A l'arrêt, j'étais devant ; je ne sais pas pourquoi il s'est mis sur la gauche et était enclin à me toucher. J'ai espéré que ça ne cause pas de crevaison. Je ne comprends pas pourquoi il a fait ça car j'étais un peu devant lui et j'avais de toute façon l'avantage."

     

    Vitaly Petrov (Renault, 7e) :

    "Je suis très content de terminer ma première course de Formule 1 et de marquer mes premiers points. Le Grand Prix a été difficile et il n’a pas été simple de prendre les bonnes décisions. Au début, lorsqu’il a commencé à pleuvoir, certains pilotes sont rentrés pour passer les pneus intermédiaires, mais nous avons décidé de rester en slicks et c’était la bonne décision. Une fois encore, le timing était le bon. Lorsque j’ai passé mon deuxième train d’intermédiaires, je savais qu’il serait important de les préserver mais nous ne savions pas si la piste allait sécher, ou s’il allait continuer à pleuvoir. Cela dit, j’ai continué à attaquer, les ingénieurs me disaient que j’avais un bon rythme, et dans les derniers tours j’ai pu réaliser deux belles manœuvres de dépassement, surtout face à Schumacher et à Webber, afin de gagner encore des places."

     

    Mark Webber (Red Bull, 8e) :

    "Nous n'étions pas assez rapides aujourd'hui, c'est aussi simple que cela. Les conditions étaient très changeantes, je sais que c'était al même chose pour tout le monde mais les voitures sont très sensibles quand ça ne penche pas franchement d'un côté ou de l'autre. C'était un Grand Prix intéressant. Nous savons ce qui nous manque dans ces conditions. J'ai remis des inter en fin de course pour regagner des places. Je pensais que ça pourrait marcher mais nous n'étions pas rapides à la fin".

     

    Felipe Massa (Ferrari, 9e) :

    "Ce fut une course très compliquée et je ne suis pas content du résultat. Bien sûr, deux points c'est mieux que rien, mais il faudra faire mieux dans les courses à venir et ça signifie du travail de développement sur la voiture. Dès le départ, ce fut difficile de faire le bon choix en matière de pneus car la météo changeait. Concernant le dépassement opéré par Fernando, je suis passé dans une flaque en sortant de l'épingle et j'ai légèrement perdu le contrôle : il est parvenu à passer à l'intérieur et a me doubler en allant dans la pit lane. J'ai perdu des places à cause de ça car j'ai du attendre derrière lui. Dans les derniers tours, j'avais beaucoup de mal avec mes pneus mais Michael [Schumacher] souffrait bien plus que moi et je l'ai passé."

     

    Michael Schumacher (Mercedes, 10e) :

    "C'est le genre de course dont on veut ne pas se souvenir, tout le week-end en fait. Elle ne fut pas bonne pour moi et pas bonne de ma part. Il faut la prendre comme une expérience supplémentaire et l'accepter même si c'est frustrant car je n'ai pas été capable de tirer parti de mes pneus. Ma stratégie de ce point de vue ne fut pas impressionnante étant donné que dans les dix derniers tours ils étaient fichus et ressemblaient plus à des slick qu'à des inter. J'étais de ceux qui avaient passé leurs derniers sets assez tard et nous aurions faire différemment. Dans l'ensemble, j'ai livré des bagarres serrées, ce qui était plaisant, mais mon dernier arrêt est intervenu trop tôt, et à la fin mes bagarres étaient sans espoir."

     

    G-g-m-g-F1.gif


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :