• Course : Déclarations Pilotes

    GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule

    Course : Déclarations Pilotes



    Voici ce qu'ont dit les Pilotes après le Grand Prix de Turquie à Kurtkoy.


    Jenson Button (Brawn, 1er) :
    "La voiture était la meilleure de toute l'année. Parfois, nous avons gagné mais elle m'échappait un peu, elle ne convenait pas à mon style. Aujourd'hui, elle était immense. J'adresse à un énorme merci à tout le monde. Elle s'améliore sans cesse, et ça ne dépend pas des circuits. Je pense qu'elle améliore au fur et à mesure que la gomme se dépose sur la piste. La voiture était fantastique aujourd'hui".
    Mark Webber (Red Bull, 3e) :
    "Ce fut une bonne après-midi pour moi. Je savais que je devais aller aussi loin que possible dans le premier relais. Ça a plutôt bien marché. D'autres gars étaient plus longs en essence et j'ai un peu fait du yo-yo au classement. Vu également la stratégie de Sebastian [Vettel], je savais que j'avais une chance de faire un podium. Puis, il fut juste question de savoir qui de moi ou lui allait être 2e. Le deuxième relais a été crucial pour moi, j'ai attaqué très dur. A la fin, j'ai moins tiré sur le moteur et ramener la voiture à la maison".
    Sébastian Vettel (Red Bull, 2e) :
    "Dans le premier tour, j'ai perdu la voiture, et c'est de ma faute. J'ai aussi failli la perdre dans le deuxième tour. Mais au bout du compte, ça n'aurait rien changé. Jenson [Button] était trop rapide. Je ne revenais pas sur lui, nous avons donc passé sur trois arrêts. Dans mon deuxième relais, je suis tombé sur lui, j'ai eu une chance et je l'ai presque passé. Ça m'a coûté du temps mais finalement, il s'est avéré que trois arrêts ça n'était pas aussi rapide que deux. Deuxième et troisième, ça reste un bon résultat pour l'équipe, d'autant que nous nous rapprochons".
    Jarno Trulli (Toyota, 4e) :
    "Beaucoup de crédit revient à l'équipe. Mon départ a été incroyable : j'ai gagné deux places au virage 1, même si j'ai ensuite bloqué mes roues et je suis redescendu 4e (Webber 3e). Après ça, j'ai lutté contre Nico Rosberg, que j'ai passé au 2e pit".
    Nico Rosberg (Willams, 5e) :
    "Je dois remercier mes ingénieurs pour mon super départ : j'ai gagné quatre positions. J'ai poussé pour passer Trulli mais il avait une meilleure voiture. J'espère garder ce rythme et scorer à chaque course. En ce moment, nous pouvons être régulièrement dans le top 8".
    Felipe Massa (Ferrari, 6e) :
    "Nous devons accepter que 6e était ce que nous pouvions faire de mieux. Dès vendredi, ce fut compliqué de trouver la bonne façon de faire bien fonctionner les pneus : aujourd'hui, par exemple, les 'tendre' étaient mieux que les jours précédents, mais les utiliser dès le départ aurait été un risque à cause de la dégradation. Jusqu'à hier, elle était assez élevée".
    Robert Kubica (BMW, 7e) :
    "C'est bon de marquer des points. Je pense que j'ai bien piloté. Ma vitesse était bonne et je n'ai commis aucune faute. La course a été très dure, j'ai presque tout le temps eu quelqu'un près de moi, et la plus petite faute m'aurait coûté une position".
    Timo Glock (Toyota, 8e) :
    "Ce n'était pas évident de finir à cette place en partant 13e. Au N.1, j'ai été orienté à l'extérieur et une autre voiture m'a poussé. Ça m'a coûté des positions".
    Kimi Raikkonen (Ferrari, 9e)  :
    "Le premier tour a été décisif : j'ai perdu de précieuses places et ce fut impossible de les reprendre car nous n'étions pas assez rapides. Les autres équipes ne son pas faciles à rattraper car elles aussi ne stoppent pas leurs développements".
    Fernando Alonso (Renault, 10e) :
    " Je suis frustré de ne pas avoir terminé dans les points mais, pour être honnête, nous n'aurions pas pu faire mieux. Nous avons pris le départ depuis la 8e place de la grille avec la voiture la plus légère et cela nous a pénalisé : après mon premier arrêt, il m'était impossible de suivre le rythme de mes rivaux. Nous devons améliorer la voiture rapidement. J'espère que les nouveautés prévues pour Silverstone seront suffisantes pour nous permettre de viser les points et d'inverser la tendance dans la deuxième moitié de la saison".
    Nick Heidfeld (BMW, 11e) :
    "J'ai perdu toutes mes chances à cause d'un problème dès le départ. Dans le tour de formation, j'ai réalisé que la voiture tirait d'un côté et le pneu avant gauche n'avait pas du tout de grip. Je suis resté calme et j'ai tapé dans les freins doucement. Ça a été mieux dans les 2e et 3e relais".
    Kazuki Nakajima (Williams, 12e) :
    "Tout s'est bien passé jusqu'au second pit stop (ndlr : écrou avant gauche grippé). C'est dommage car c'était la meilleure course de ma carrière. Ma voiture et ma stratégie m'auraient permis de battre Räikkönen et Alonso".
    Lewis Hamilton (McLaren, 13e) :
    "La course fut un non événement pour moi mais je me suis bien amusé cet après-midi. J'étais super lourd au départ et j'ai attaqué, attaqué. C'est pour ça que je rigole car j'ai piloté à mon plein potentiel. Le plus important est de garder la tête froide. Mon rôle consiste désormais à aider l'équipe à résoudre les problèmes de cette année pour faire la voiture possible l'an prochain. Quand elle me donnera une auto capable de gagner, je gagnerai. Nous allons maintenant nous rendre à Silverstone. Je souhaite vraiment le meilleur à Jenson : il a fait un boulot fantastique aujourd'hui. Personnellement, j'espère repartir de ma course à domicile avec un grand sentiment de la part des fans. J'espère qu'ils ne vont pas me lâcher".
    Heikki Kovalainen (McLaren, 14e) :
    " C'était une course de caractère pour tout le monde dans l'équipe. Au début de la course, j'ai vraiment tiré au mieux profit de la voiture et j'en suis satisfait. J'ai eu une bonne bataille avec Rubens [Barrichello] également - c'était superbe de courir difficilement et d'une façon honnête, et c'était très satisfaisant de garder une voiture plus rapide derrière avec de bonnes vieilles tactiques de course et aussi notre KERS hybride. Dans le dernier relais, les ingénieurs ont choisi de diminuer le régime moteur pour le préserver. Tout de même, nous devons être réalistes : nous avons terminé 14ème et nous savons tous que nous pouvons faire mieux. Nous avons eu de superbes moments par le passé et nous continuerons à pousser dur pour profiter de superbes moments à l'avenir. "
    Sébastien Buemi (Toro Rosso, 15e) :
    "Il faut rester positif : nous étions un peu plus compétitifs aujourd'hui que le reste du week-end. Après les deux dernières courses, c'est bon de finir. Nous devons faire deux choses : analyser exactement ce qui s'est mal passé en qualification et faire des mises à jour sur la voiture aussi vite que possible".
    Nelson Piquet (Renault, 16e) :
    "Je n'ai connu aucun problème particulier aujourd'hui, mais ma course s'est dessinée hier, lors des qualifications. Du coup, il a été difficile de faire fonctionner ma stratégie. La voiture était compétitive et j'ai disputé des batailles sympathiques, réalisant notamment un joli dépassement sur Lewis Hamilton à la fin de la ligne droite. Notre résultat est décevant, cependant je reste confiant, et j'espère que nous pourrons apporter des nouveautés à temps pour Silverstone".
    Adrian Sutil (Force India, 17e) :
    " Peut-être que nous espérions plus en partant de la 15ème place sur la grille. J'ai perdu quelques places au départ, mais j'ai rapidement été capable de les rattraper. Le rythme de course était assez bon et j'ai pu avoir quelques batailles excitantes sur la piste avec une McLaren et une Brawn, ce qui était super. Ce n'était pas un réel problème avec [Rubens] Barrichello : il m'a touché une fois dans un virage, mais je défendais juste ma position. C'était une course intéressante, l'équilibre de la voiture et le rythme de course étaient assez bon. Le résultat n'était tout simplement pas comme nous l'aurions aimé, mais ce fut un week-end assez positif dans l'ensemble. "
    Sébastien Bourdais (Toro Rosso, 18e) :
    "J'ai du composer avec une grosse charge d'essence et j'ai fait une course solitaire. Le second relais avec les 'tendre' n'a pas été facile. Il est claire que nous avons été largués tout le week-end mais il faut rester positif et penser comment améliorer pour Silverstone".
    Rubens Barrichello (Brawn, Out 45e Tour) :
    "C'est un jour difficile et immensément frustrant pour moi. J'ai eu un problème avec l'embrayage au départ qui a mis la voiture sur mode anti-calage et je n'ai pas décollé. Ça m'a fait chuter dans le peloton et ça a compliqué les choses. Je tapais le limiteur dans les lignes droites et je ne pouvais dépasser sans prendre de risques. La première moitié de course a été pleine de rebondissements car j'ai essayé de compenser ces problèmes, et j'ai eu deux incidents avec des autres voitures (ndlr : accrochages responsables sur Kovalainen et Sutil avec tête-à-queue et bris d'aileron avant). Les dommages sur la boîte de vitesses ont empiré, ce qui a poussé l'équipe à stopper ma voiture. C'est difficile de vivre un tel jour quand on voit que l'autre était fantastique".
    Giancarlo Fisichella (Force India, Out 5e Tour) :
    " J'ai eu quelques problèmes avec les freins ce week-end. Nous avons changé tous les systèmes de freins pour voir si ça faisait une différence, mais c'était en réalité pire aujourd'hui car la voiture était presque complètement à l'arrêt. J'ai pris un bon départ et au début de la course, j'étais assez compétitif avec les voitures autour de moi, mais ensuite malheureusement la pédale de frein prenait de plus en plus de temps à réagir et nous avons décidé de revenir dans les stands. Nous avons essayé de voir si nous pouvions ressortir à nouveau mais, au final, c'était très risqué et nous avons dû abandonner. C'est dommage car j'apprécie cette course, mais j'ai juste eu une chance terrible sur ce circuit ! "


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :