• Chine- Course: Déclarations Pilotes

    GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule


    Chine- Course: Déclarations Pilotes

    Qualif : déclarations

    Voici ce qu'ont dit les Pilotes après la Course du Grand Prix de Chine.

     

    Sebastian Vettel (Red Bull, 1er) :

    "C'était la bonne décision de démarrer derrière la safety car : il y avait pas mal de flaques d'eau et, même si ça allait à certains endroits, j'avais pas mal d'aquaplanage à chaque tour, plus ou moins selon l'intensité de la pluie. Ce fut très dur pendant toute la course. Moi et Mark Webber savions être sur une stratégie à un premier relais cours (seul la Renault d'Alonso était plus légère au départ), il fallait donc attaquer au départ pour se détacher du peloton. Nous y sommes parvenus. Ce fut une course très difficile, je le répète, avec beaucoup d'aquaplanage. Parfois je ne faisais juste que rattraper la voiture pour la maintenir sur le circuit, tout en essayant de m'enfuir, tour après tour. Mais j'étais dans les meilleures conditions possibles, sans voiture devant moi. Ce fut confortable de ce point de vue pendant à peu près toute la course. L'aquaplanage était un problème, spécialement dans le dernier virage. Il est en légère montée et l'eau coulait. A certains endroits, je ne contrôlais rien. Je tentais de ne pas rétrograder ou freiner trop violemment. Il fallait être très prudent à chaque tour. Je suis très content d'avoir gagné une deuxième fois sous la pluie. La voiture était fantastique. Il faut vraiment souligner le très bon travail accompli par toute l'équipe pour préparer hier, en qualification, où nous avons rencontré des problèmes de fiabilité. Nous avons pu les résoudre dans la nuit. Ça parle de la qualité du team. Les deux voitures ont fini, signant un doublé. J'en suis ravi".

    Mark Webber (Red Bull, 2e) :

    "Aujourd'hui Seb et moi avons attaqué fort l'un l'autre en course dans des conditions difficiles. C'est devenu mieux à la moitié de la course, ensuite à la fin c'est devenu plus intéressant. C'était une course très difficile, c'est donc extrêmement récompensant . C'est le meilleur résultat de ma carrière. J'espère gravir une marche supplémentaire dans le futur. C'est un résultat incroyable pour Red Bull. "

    Jenson Button (Brawn, 3e) :

    "Je pense que tout le monde avait du mal avec l'aquaplaning. C'était des conditions folles dans les derniers virages. C'était un lac et vous ne pouviez pas freiner pour aborder le virage .C'était une course difficile, chaque tour je pensais que j'allais sortir de la piste. Rallier l'arrivée était un accomplissement. Nous ne pouvions pas nous battre avec Red Bull aujourd'hui, mais c'est super d'avoir six points. "

    Rubens Barrichello (Brawn, 4e) :

    "C'était une course difficile dans des conditions très exigeantes à l'extérieur ici aujourd'hui. J'avais seulement trois disques de frein qui fonctionnaient sur ma voiture lors des 19 premiers tours, ce qui a fait qu'il était même plus difficile pour moi de garder la voiture sur la piste. Heureusement, le problème s'est résolu de lui-même quand les freins ont chauffé durant mon premier ravitaillement et j'ai eu un bon rythme à partir de là, mais malheureusement c'était un peu trop tard. Cependant, nous avons rallié l'arrivée dans des circonstances difficiles et j'ai marqué autant de points que j'aurais pu le faire, nous devons donc être content avec ça. "

    Heikki Kovalainen (McLaren, 5e) :
    " La visibilité était incroyablement faible - en particulier durant les premiers tours après que la voiture de sécurité soit rentrée. Mais notre rythme était bon et, lors des derniers tours de la course, j'ai pu me rapprocher de Rubens [Barrichello] - mais pas suffisamment pour tenter une attaque. Notre stratégie était bonne : terminer mieux que cinquième n'était pas possible aujourd'hui et je suis très satisfait d'avoir marqué quatre solides points sans avoir commis une seule erreur - malgré quelques moments délicats ! "
    Lewis Hamilton (McLaren, 6e) :
    "J'ai commis beaucoup trop d'erreurs aujourd'hui. C'était très glissant et mon pneu avant gauche était détruit bien avant la fin, mais j'ai encore fait de mon mieux. Cet après-midi était vraiment difficile, mais je suis fier d'avoir marqué quelques points pour l'équipe. "

    Timo Glock (Toyota, 7e) :

    " Au final, nous marquons quelques points en partant des stands donc il faut s’en satisfaire . Mais c’était une course très dure, surtout au début. J’ai été assez surpris quand la course a débuté. Quand on est à l’arrière, il n’y a aucune chance de voir quelque chose et c’est comme piloter à l’aveugle. J’ai gagné quelques places mais j’ai endommagé mon aileron avant en touchant Nick. C’était difficile de voir, j’ai mal jugé mon point de freinage et je l’ai percuté à l’arrière. Nous avons dû avancer l’arrêt de quelques tours pour réparer les dégâts. Après j’ai eu un relais clair pendant cinq ou six tours et j’étais assez rapide mais dès que je suis revenu sur Kimi, je me suis retrouvé coincé derrière lui. Je ne voyais pas l’eau donc j’ai dû lever le pied, surtout dans les zones où on peut doubler. J’ai finalement pu passer et nous avons pu prendre la septième place. "

    Sebastien Bumi (Toro Rosso, 8e) :
    "Je suis très content car l'équipe a fait un superbe travail, nous avons donc obtenu un autre point en partant d'ici. Je suis satisfait d'avoir marqué des points à deux reprises en trois courses. Peut-être que j'aurais pu faire un peu mieux, mais je suis content tout de même. Nous étions très compétitifs au début et j'ai dépassé [Kimi] Räikkönen et [Lewis] Hamilton, mais après j'ai un peu eu du mal. Je pense que c'était l'une des courses les plus difficiles de ma carrière. En ce qui concerne l'incident avec [Sebatian] Vettel, il s'est produit sous le régime de la voiture de sécurité : je ne l'ai pas vu et j'ai essayé d'écarter par la droite, mais ce n'était pas suffisant pour l'éviter. Nous avons changé l'aileron de ma voiture et je suis fier de ne pas avoir gâché sa course. "

    Fernando Alonso (Renault, 9e) :

    " Ce fut une fin de weekend décevante alors que nous avions montré un bon potentiel. L'équipe a fait du bon travail en apportant des améliorations à la voiture et nous avons certainement prouvés que nous étions compétitifs hier en prenant la seconde place sur la ligne de départ. C'était une de ces journées durant lesquelles vous faites les mauvais choix au mauvais moment. Nous pensions que la voiture de sécurité serait déployée pendant 10 à 15 tours, nous avons donc choisi de ravitailler avant. Malheureusement, le safety car est rentré au même moment. Nous avons donc repris la piste bon derniers. Nous étions sur la première ligne de la grille et, tout d'un coup, nous étions en queue de peloton. Nous devons améliorer notre rythme et nous montrer plus rapides. Bahreïn sera un test important pour nous, tout comme Barcelone un peu plus tard."

    Nick Heidfeld (BMW, 10e) :

    "Je suis évidemment déçu par l’issue de cette course, mais je pense qu’il faut être heureux d’avoir fini la course . Les conditions de visibilité et l’aquaplaning étaient désastreux. Au début, après la voiture de sécurité, mes pressions de pneus étaient trop faibles et j’ai beaucoup souffert.  Au 13ème tour, Timo Glock m’a percuté, ce qui a endommagé ma voiture et ne m’a certainement pas aidé. Cependant, vers la fin de la course je pouvais marquer un ou deux points, mais il y avait de nombreux débris sur la piste, dont une roue suite à l’accident d’Adrian Sutil. J’ai tenté de l’éviter, mais je ne pouvais pas dans quel sens elle allait aller. Vers la fin, la voiture était très étrange et j’ai perdu quatre places. "

    Sébastien Bourdais (Toro Rosso, 11e) :

    "Je me suis élancé 15ème et j'ai terminé 11ème, même avec quelques tête-à-queues. J'ai des sentiments mitigés parce que je ne pense pas que nous aurions dû courir car il y avait trop d'aquaplaning. Le fait que les voitures ont beaucoup moins d'appuis cette année aggrave la situation car il est difficile de contrôler la voiture sur la surface du circuit. J'ai pu commettre 15 ou 20 tête-à-queues et l'accident d'[Adrian] Sutil a montré ce qui aurait pu se passer. La seule chose positive est que c'était probablement un bon spectacle pour les fans."

    Kimi Räikkönen (Ferrari, 12e) :

    "Le début de la course n'était pas trop mauvais mais après mon ravitaillement j'ai perdu l'adhérence au niveau des pneus et je n'étais plus capable de tenir le rythme que je voulais, la voiture glissait beaucoup.Par moment, le moteur semblait perdre de la puissance, surtout lorsque que je me suis retrouver en fin de classement, mais c'est un problème isolé.Il est clair que la situation au championnat semble très difficile, nous avons fait des erreurs et nous ne sommes pas assez rapides.Dès Barcelone nous aurons des nouvelles pièces aérodynamiques et je pense que cela nous permettra de rattraper la vitesse qui nous manquait aujourd'hui.Je suis sur que nous pouvons être de nouveau compétitif pour gagner, mais ce travail va prendre du temps. L'équipe est motivée, et nous allons tous faire pour y arriver.Maintenant il est facile de critiquer, mais nous savons où nous en sommes."

    Robert Kubica (BMW, 13e) :

    "Le pilotage était très dangereux aujourd’hui . Il y avait de l’aquaplaning presque partout et le manque de visibilité était désastreux. Il y a eu beaucoup de situations où je ne pouvais rien voir. C’est également ce qui a causé mon accident avec Jarno Trulli. Quand Jarno a freiné, je me suis retrouvé sur une plaque d’eau. Même si j’ai freiné très fort, la voiture a continué à accélérer. Je suis allé très haut après l’avoir percuté, mais heureusement personne n’a été blessé. Après être passé aux stands nous avons dû changer l’aileron avant une nouvelle fois parce que je sentais des vibrations et une grosse perte d’appuis. Cela a ruiné ma course. "

    Giancarlo Fisichella (force India, 14e) :

    "C’était une course difficile . La pluie était vraiment forte au début, mais mon plus gros problème était le graining sur les pneus. Avec les deux trains, la voiture glissait des quatre roues dans certains virages. C’était très dur de rester en piste et je me suis fait de grosses frayeurs.  La stratégie était bonne et je pense que nous pouvons nous satisfaire de cette performance. C’est dommage qu’Adrian soit passé si près de marquer les premiers points de l’équipe aujourd’hui, mais nous savons tous à quel point c’était dur. "

    Nico Rosberg (Williams, 15e) :

    " Le principal problème que j'avais aujourd'hui était l'eau qui restait sur ma visière, ce qui rendait quasiment impossible de voir. C'est en rapport à un problème avec le système anti-brouillant de ma visière que j'ai eu par le passé mais je n'avais pas été capable de le résoudre. 15 tours avant la fin de la course, nous n'étions pas dans une bonne position, j'ai donc demandé de passer en intermédiaires car je pensais que nous devions essayer quelque chose.Lors des premiers tours, ils étaient bien. Ça fonctionnait comme il fallait, j'étais donc assez satisfait, mais ensuite malheureusement il est arrivé plus de pluie et c'était terminé à nouveau. Bahreïn est seulement dans une semaine et un bon résultat, que tout le monde dans l'équipe mérite, tarde à venir."

    Nelson Piquet (Renault, 16e) :

    "Les conditions étaient tellement difficiles aujourd'hui, avec une visibilité inexistante et un aquaplaning permanent, que rester sur la piste était un défi. J'ai connu quelques frayeurs pendant la course, mais je suis arrivé à continuer mon chemin. Malheureusement, j'avais alors perdu beaucoup de terrain et j'étais en bas du classement. Le week-end est donc décevant, mais je me concentre maintenant sur Bahreïn, où nous aurons des nouveautés sur la voiture, et où nous connaîtrons je l'espère une course sur le sec. "

    Adrian Sutil (Force India, Out) :

    "Je m’étais préparé à une course difficile et c’est exactement ce qui s’est passé » déclare Sutil. « Nous avons pris un risque dans la stratégie avec un arrêt très anticipé [sous safety car] et je suis longtemps resté avec le même train de pneus. Puis la pluie a fait son retour et c’était très difficile de reste en piste. Parfois en ligne droite, en quatrième ou en cinquième, j’avais du mal avec l’aquaplaning et j’ai eu de la chance de rester en piste si longtemps. C’est dommage, on se concentre tellement et on pense tellement qu’on peut le faire, mais la voiture était incontrôlable à la fin. C’est comme à Monaco [quand Räikkönen l’avait percuté], c’est dur de croire que quand vous êtes dans la voiture, vous pouvez tout perdre soudainement.  Mais il faut aller de l’avant, nous avons eu de bonnes performances aujourd’hui. C’est bon pour l’équipe et je pense que nous méritons ces points, je suis juste déçu pour tout le monde ici. C’était un bon choix stratégie, mais c’est ce que nous devons faire : prendre des risques."

    Kazuki Nakajima (Williams, Out) :

    " J'ai eu un problème de transmission aujourd'hui, je n'ai donc malheureusement pas pu continuer la course. C'était très difficile à l'extérieur ici avec une très faible visibilité. Il y avait beaucoup d'eau sur la piste et il était difficile de garder la voiture en piste, en particulier à la sortie du dernier virage. J'ai commis quelques erreurs mais c'était la même chose pour tout le monde. "

    Felipe Massa (Ferrari, Out) :

    "Evidemment je suis très déçu et un peu bouleversé, mais ma motivation reste intacte. Nous devons travailler sen équipe pour nous sortir de cette situation.L'équipe est unie et il existe une vraie volonté de bien faire les choses et le plus vite que possible.Nous devrions avoir prochainement une importante évolution aérodynamique, mais il est vrai que nous devons régler le plus rapidement que possible nos problèmes de fiabilité car si nous voulons gagner les courses il faut d'abord les terminer.Aujourd'hui j'avais une bonne chance de faire le podium, j'étais troisième et dans les même temps que les premiers, et ceux malgré mon surplus de carburant.La voiture se comportait bien, jusqu'au moment où la voiture de sécurité est revenue en piste, il y a eu quelques moments ou le moteur semblait avoir une baisse de régime.Puis, d'un coup, l'accélérateur ne fonctionné plus et la voiture c'est arrêter.Je voudrais dire à nos fans de ne pas baisser la tête, c'est un moment difficile mais le championnat est long."

    Jarno Trulli (Toyota, Out) :

    "Ca n'a pas été une bonne journée pour moi. Les conditions étaient très difficiles, il y avait beaucoup d'eau stagnante et beaucoup d'aquaplaning. Quand la voiture de sécurité est entrée j'ai fait un début solide et ma vitesse était bonne dans les premiers tours. Mais ensuite j'ai commencé à me battre pour trouver l'adhérence, la vitesse n'était plus là et plus le temps s'écouler plus je perdais du terrain. Dans le tour 17, j'ai juste senti un gros choc venant de l'arrière et j'ai perdu mon aileron arrière. Je suis parvenu à rejoindre les stands mais nous ne pouvions continuer. Enfin, mon rythme hier montre que nous sommes proches des premiers donc nous devons maintenant espérer plus de chance à Bahrein le week-end prochain. "


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :