• GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule

    Les diffuseurs conformes


    Les diffuseurs confirmés

    La FIA a tranché. La plainte déposée conjointement par Renault, Ferrari, BMW et Red Bull à propos des diffuseurs utilisés par Brawn GP, Toyota et Williams, a été déboutée par la cour d'appel de la fédération. Jenson Button est donc toujours leader d'un championnat qui promet beaucoup.


    La sentence était attendue de tous. Elle est tombée en fin de matinée, libérant Brawn, Toyota et Williams et déboutant les plaignants qui voyaient dans le recours juridique le seul moyen de revenir rapidement dans la course au titre. "Sur la base des arguments entendus et des preuves présentées, la Cour a conclu que les commissaires avaient raison de considérer que les voitures en question étaient conformes au règlement", explique avec clarté la FIA dans un communiqué. Jugés conforme par l'instance disciplinaire de la fédération, les diffuseurs, propices à favoriser adhérence, appui et aérodynamisme, continueront donc de jouer un rôle majeur cette saison.

    Brawn GP a pourtant eu chaud. Dominatrice en ce début de saison, l'écurie britannique a su tirer profit des flous réglementaires pour se donner un avantage substantiel sur la concurrence. Vainqueur à Melbourne et à Sepang grâce autant à l'expérience et la maestria de Jenson Button qu'à l'utilisation de ses diffuseurs, la dernière venue dans le grand bal de la F1 pouvait perdre gros suite à la plainte de Renault, Ferrari, BMW et Red Bull Racing Teams, plus frileux cet hiver, et moins enclins à prendre des risques sur la question.

    Brawn conforté

    Le classement du championnat aurait pu s'en retrouver complètement chamboulé mais la cour d'appel de la FIA a jugé que Toyota, Williams et Brawn n'avaient pas entravé le règlement. "Le département technique de la FIA, les autorités du Grands-Prix d'Australie et de Malaisie et maintenant cinq juges de la Cour d'appel Internationale ont confirmé notre conviction selon laquelle nos voitures répondaient aux normes de 2009. Nous avons connu un début de saison très excitant en prenant la première place du championnat et nous voulons poursuivre dans cette voie", a analysé Ross Brawn sitôt la décision connue.

    Conforté dans leur volonté d'innover par une décision attendue et lourde de conséquences, les trois audacieuses écuries qui avaient mis en difficulté les teams les plus puissants financièrement vont donc pouvoir continuer à jouer les premiers rôles. Pour les autres, l'enjeu est maintenant de rattraper au plus vite un retard qui, s'il n'il n'est pas comblé au plus vite, pourrait bien s'avérer rédhibitoire.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique