• GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1


    Alonso confirmé chez Ferrari



    Tout le monde le savait, il ne manquait que l'officialisation. Maintenant c'est officiel, Fernando Alonso rejoint Ferrari dés 2010 et ce pour une durée de trois ans.

    Le team principal de l'équipe Stefano Domenicali a déclaré :
    " Nous sommes très fiers d'accueillir dans notre équipe un nouveau pilote victorieux, qui a démontré son incroyable talent en remportant deux championnats du monde dans sa carrière. "


    L'arrivée de Alonso au sein de la Scuderia était la clé des transferts cette saison et devrait donc lancer la grande salve des chaises musicales.  Räikkönen devrait plus que probablement retourner dans son ancienne écurie : McLaren Mercedes. Le Finlandais, qui avait remporté son premier titre en 2007 lors de sa première année de collaboration avec le cheval cabré, quittera donc les rouges avec un an d'avance (il avait un contrat pour 2010).
    " Bien sûr, nous tenons à remercier Kimi pour tout ce qu'il a fait durant ce temps avec Ferrari. Dès sa première année avec nous, il a remporté le titre, et il a apporté une contribution importante dans les titres constructeurs 2007 et 2008. Même durant une saison difficile comme l'actuelle, il a démontré son talent avec plusieurs bons résultats, donc une victoire à Spa. "
    Le départ du Finlandais de chez Ferrari avant la fin de son contrat s'est fait d'un commun accord.
    "D'un commun accord, nous avons décidé de mettre un terme au contrat qui me liait à Ferrari jusqu'à la fin 2010 avec un an d'avance, " déclare Räikkônen " Je suis très triste de quitter une équipe avec laquelle j'ai passé trois années fantastiques et avec laquelle j'ai gagné de nombreuses courses. Ensemble, nous avons gagné la moitié des titres sur cette période et j'ai remporté le titre des pilotes en 2007, l'objectif que je m'étais fixé au début de ma carrière. Je me suis toujours senti chez moi et j'aurais de très bons souvenirs de cette équipe. "
    Alonso chez Ferrari ne faisait plus aucun doute depuis quelques jours. La Scuderia l’avait déjà fait signer pour 2011, mais ce n’est que récemment qu’il a su qu’il serait dans cette équipe dès l’an prochain.

    "Je suis très heureux de devenir pilote Ferrari " déclare Fernando sur son site web. " Piloter une voiture marquée du cheval cabré est un rêve pour tous les pilotes et aujourd’hui, il devient réalité. Je tiens à remercier Luca di Montzezemolo, le Président de Ferrari, pour la conclusion de cet accord.  L’été dernier, nous avions signé un contrat pour 2011 mais ces derniers jours, la situation a changé et nous avons décidé d’anticiper mon arriver chez Ferrari d’une année. " Alonso va donc quitter une seconde fois Renault, l’équipe avec laquelle il a remporté ses deux titres. " Ces années chez Renault ont été fantastiques et ensemble nous avons remporté quatre titres (deux pilotes et deux constructeurs) et j’ai gagné 17 de mes 21 Grands Prix avec eux  .Je souhaite à toute l’équipe Renault de réussir dans le futur, et j’espère marquer le plus de points possible dans la dernière partie de la saison. Après le Grand Prix d’Abu Dhabi, je serai totalement concentré sur la saison prochaine. Je suis sûr qu’avec Felipe, nous allons apporter beaucoup de bonheur à Ferrari et à ses nombreux supporters dans le monde. "


    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1



    Suzuka: Video tour virtuel




    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1


    Ferrari confirmerait Alonso au Japon



    Alors qu'il ne fait plus aucun doute que Fernando Alonso défendra les couleurs de Ferrari en 2010, l'équipe italienne pourrait officialiser l'affaire dès le prochain Grand Prix du Japon.

    Stefano Domenicalli, team principal de l'écurie:
    "Je pense que dès que nous serons prêts, nous vous le ferons savoir. Nous ne voulons pas attendre trop longtemps, "  à Autosport. Quand on lui a demandé si l'annonce pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine" c'est une possibilité, mais ça n'est pas garanti ".
    En effet, seuls les détails techniques de la fin de contrat de Kimi Raïkkönen empêchent désormais l'officialisation de l'Espagnol chez Ferrari, alors que ce dernier a déclaré avoir fait son choix pour 2010 et que Jean-François Caubet, directeur général de Renault F1, a déclaré sur TF1 que Fernando Alonso "manquerait à Renault ".


    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1


      Singapour-Course: Déclarations Pilotes


     
     

    Voici ce qu'ont dit les pilotes après la Course du Grand Prix de Singapour.


    Lewis Hamilton (McLaren, 1er ) :
    C'est la fin parfaite d'un week-end fantastique. La course était vraiment dure physiquement pour tous les pilotes, mais ce fut simple pour moi. J'ai fait un bon départ et je savais que je resterais en piste plus longtemps que les gars derrière moi, alors j'ai été capable de combler le fossé avec eux. Ca a été une très chouette course de contrôle, de ce point de vue. L'équipe m'a averti à propos d'un petit problème avec le KERS, mais je n'avais pas de problème depuis le cockpit et je l'ai juste réenclenché. Ca a très bien marché après ça. Nous venions ici avec l'espoir d'un bon résultat, et je voulais me faire pardonner après le dernier tour à Monza : nous l'avons fait.

    Timo Glock (Toyota, 2e) :
    On a eu un vraiment bon week-end et c'est une super récompense pour l'équipe. Après une solide qualification, le rythme était bon en course alors je suis vraiment content pour l'équipe et moi-même. C'était important d'être devant Fernando [Alonso] au premier tour et j'étais déçu de ne pas l'avoir fait au départ. J'ai vu qu'il se battait avec Mark [Webber] alors j'ai plongé à l'intérieur et je l'ai dépassé. Ca a été payant parce qu'après ça, notre stratégie a bien fonctionné : c'était la clé de ma course. Je me suis juste concentré pendant toute la course sur ma vitesse et nous n'avons pas fait la moindre erreur. C'est un résultat brillant pour Toyota avant le Grand Prix du Japon. C'est important pour tout le monde dans l'équipe, les mécaniciens et les ingénieurs aussi bien que les gens de l'usine, à Cologne et au Japon. La voiture a bien fonctionné aujourd'hui avec le nouveau package et j'espère que nous pourrons être à nouveau compétitifs à Suzuka.

    Fernando Alonso ( Renault, 3e ) :
    C'est un excellent résultat pour l'équipe. Il nous permet de rester positifs et de mettre derrière nous ces dernières semaines. J'ai pris un bon départ et j'avais un bon rythme. La troisième place est le résultat d'une bonne stratégie et d'une course solide. Tout le monde à Enstone, à Viry et ici au circuit a fait un super boulot. Cela a payé aujourd'hui. Nous nous rendons maintenant à Suzuka gonflés d'optimisme.
    Je dédie ce podium à Flavio [Briatore]. Il est à la maison mais il prend part au succès que nous connaissons aujourd'hui

    Sebastian Vettel (Red Bull, 4e ) :
    Le départ n'a pas été très bon, partant du côté sale de la piste, mais c'était une plutôt bonne course pour moi jusqu'au 'drive-through'. Il reste un point d'interrogation quant-à ma pénalité, je veux dire que je n'avais aucune raison de pousser à ce point. Nous savions que nous ne pourrions pas passer Lewis lors des arrêts aux stands puisqu'il restait en piste plus longtemps, donc j'ai été surpris d'entendre par la radio cela. Nous étions à la limite avec les freins, je relâchais l'accélérateur plus tôt et je freinais un peu plus doucement quand j'étais dans le trafic. Parfois je devais m'écarter de la trajectoire pour les refroidir aussi, avant que je puisse attaquer de nouveau - vous devez toujours écouter votre voiture. Concernant le championnat, je pense que l'Histoire a montré que bien des scénarios pouvaient se produire lors de la fin de saison. Lors des prochaines courses, notre approche sera simple: nous allons essayer d'être en pole et de gagner, donc c'est très clair.

    Jenson Button (Brawn GP, 5e ) :
    C'était une bonne course pour moi et je suis heureux de la cinquième place et des quatre points supplémentaires aujourd'hui. Passer devant Kazuki [Nakajima] au départ était la clé et ça a réellement fait ma course. Le premier relais était assez frustrant car je pouvais voir Rubens s'éloigner de moi, tandis que j'étais coincé derrière Heikki [Kovalainen] avec une quantité d'essence plus lourde. La voiture de sécurité a ensuite rendu cela très difficile car j'avais encore de l'essence pour quelques tours supplémentaires et j'aurais dû être capable de gagner deux places lors de mon arrêt. J'ai dû aligner des tours rapides avant mon second arrêt pour me rapprocher de Rubens et ensuite nous avons poussé pour rattraper Sebastian [Vettel], avant de décider de préserver les freins et de se contenter de la cinquième place. Le week-end n'était pas tout à fait ce que nous attendions, mais c'est bien de passer de la 11ème place sur la grille à marquer des points aujourd'hui. J'irai au Japon demain en me sentant très bien et en étant impatient de [disputer] la prochaine course.

    Rubens Barrichello (Brawn GP, 6e ) :
    C'était un week-end assez riche en évènements pour moi et une course difficile aujourd'hui. J'ai pris un superbe départ pour gagner deux places et tout allait bien dans le premier relais. C'est dommage que la voiture de sécurité n'ait pas joué en ma faveur, car j'étais dans une bonne position. Malheureusement, j'ai eu un problème lors de mon second arrêt quand je n'ai pas pu engager le point mort et le moteur a callé, ce qui m'a fait perdre du temps précieux nécessaire pour rester devant Jenson. Après ça, mes freins ont eu du mal et je ne pouvais plus me battre, nous avons donc rallié l'arrivée avec la sixième place. Ça aurait pu être un meilleur week-end, mais j'ai seulement perdu un point sur Jenson au championnat malgré tout ce qu'il s'est passé, je reste donc positif.

    Heikki Kovalainen (McLaren, 7e ) :
    Je n'ai eu aucun problème du départ à l'arrivée et je me sentais très à l'aise, mais je ne pouvais pas aller plus vite. J'ai piloté au rythme que je pouvais avec la voiture. J'ai un peu lutté pour maintenir les performances des pneumatiques et la voiture marchait moins bien si j'essayais d'augmenter mon rythme, alors je ne pouvais pas être plus rapide dans les virages. Mon objectif maintenant est d'améliorer la voiture pour moi, afin de faire de meilleurs résultats. En tant qu'équipe, nous retenons plein de choses positives de cette course. Tout d'abord, la performance de notre voiture a été fantastique tout le week-end, et la victoire de Lewis montre que les performances sont définitivement là. Mais, pour être honnête, ma course a été ruinée hier, en qualifications, qui ont été malheureuses pour moi.

    Robert Kubica (BMW, 8e ) :
    C'était une course très difficile. J'ai été assez malchanceux avec la voiture de sécurité. J'ai perdu plusieurs places car j'ai juste ravitaillé avant que la voiture de sécurité soit sortie. En plus de cela, nous avons eu beaucoup de problèmes avec la dégradation des pneus arrière de ma voiture. En conséquence, les 10 à 15 derniers tours de mon relais étaient très lents et, en particulier dans le dernier relais, j'ai dû défendre ma position extrêmement fort. Au final, je dois dire que c'était le point le plus difficile que j'ai marqué dans toute ma vie.

    Kazuki Nakajima (Williams, 9e) :
    C'était une course difficile et je pense que j'ai fais le meilleur boulot que j'ai pu, mais c'était décevant de ne pas être capable de décrocher des points. Il semblait y avoir une possibilité dans le dernier relais car la voiture devant moi avait du mal avec ses pneus, mais tout en étant concentré sur la voiture devant, je devais aussi me défendre à l'arrière, c'était donc difficile de trouver un équilibre. La voiture était bonne ici et j'espère que nous pourrions emmener cela avec nous au Japon

    Kimi Raikkonen (Ferrari, 10e) :
    Je ne pouvais pas faire mieux, la voiture glissait de partout et je n'avais aucune adhérence. Dans la phase finale, avec les pneus tendre, le grip s'est améliorée un peu, mais c'était déjà trop tard. Je suis remonté jusqu'à Nakajima et quelques fois j'ai tenté de le dépasser mais c'est vraiment difficile de dépasser ici à moins que le pilote devant commette une erreur. Je ne pense pas que la situation soit très différente la semaine prochaine à Suzuka, c'est une piste très exigeante pour la voiture d'un point de vue aérodynamique et nous avons du mal dans ce domaine.Ceci dit je vais me battre du meilleur de moi même.

     Nico Rosberg (Williams, 11e) :
    Le résultat d'aujourd'hui était énormément décevant. J'ai commis une erreur qui n'était pas nécessaire en freinant trop tard et j'ai franchi la ligne blanche de la sortie de la voie des stands. Ensuite, la voiture de sécurité est sortie au pire moment possible. Ça m'a laissé avec une sensation vraiment horrible, aussi pour l'équipe, sachant que je ne serais pas deuxième quand j'aurais effectué mon drive-through et que je devrais passer le reste de la course à l'arrière. L'équipe m'a donné une si bonne voiture ce week-end, ayant mis plus d'efforts dans le développement que n'importe qui d'autre, et je suis à présent déterminer à utiliser cela au mieux au Japon.

    Jarno Trulli (Toyota, 12e) :
    C'était une course vraiment difficile et peu de choses se sont bien passées pour moi. Dès que je me suis défait du trafic, la Safety Car est sortie au mauvais moment pour moi, juste quand je passais aux stands pour mon premier arrêt. Je n'ai pas particulièrement été compétitif de tout le week-end et j'ai lutté avec le train arrière alors nous devons y jeter un oeil. Mais, du bon côté des choses, la deuxième place de Timo est un super résultat pour l'équipe, qui le mérite vraiment. Timo a mené une super course et je suis heureux pour son podium ; c'est aussi une bonne nouvelle pour nous au championnat constructeur.

    Giancarlo Fisichella (Ferrari, 13e) :
    Ce fut une course très difficile, tant physiquement que mentalement.Le rythme n'été pas au niveau de notre voiture, et nous devons progresser. Je me battais pour garder la voiture sur la piste à cause d'un grand manque d'adhérence.Sur la fin, avec les pneus tendre, la voiture à mieux fonctionné et j'ai réussi à faire quelques bons temps.Nous avons avancé mon premier arrêt pour que je ne perds pas trop de temps dans le trafic étant donné que j'été bloqué derrière Sutil, mais à ce moment la, la voiture de sécurité est sorti et le résultat de notre stratégie n'était pas celui espéré.Ici, le KERS est un élément moins important qu'à Monza, au début j'ai réussi à dépasser une voiture puis je n'ai pas pus défendre ma position.Désormais nous allons à Suzuka, un vrai circuit : étant donné l'état actuel des choses, les performances des voitures varient d'une course à l'autre, il est donc difficile de faire des pronostiques.

    Vitantonio Liuzzi ( Force India, 14e ) :
    Ce fut un week-end et une course ultra-difficiles pour nous. Les conditions étaient très difficiles depuis le début car nous nous élancions de la dernière ligne et essayer de marquer des points allait de toute façon être difficile. Aussi en ayant deux voitures avec le KERS devant moi n'a pas aidé. Je n'ai pas pu dépasser Giancarlo , même si j'étais plus rapide lors de mes deux premiers relais. Lors du troisième relais, nous avons commencé à avoir beaucoup de graining avec les pneus arrière, avec le composé tendre, et je ne pouvais tout simplement plus le rattraper. Au final, c'était une course difficile mais nous sommes plus optimistes pour les prochaines courses.

    Jaime Alguersuari (Toro Rosso, Out ) :
    Ça aurait été difficile pour moi de faire mieux aujourd'hui, car les conditions en course au niveau de la piste et de la chaleur étaient très difficiles. J'ai couru à mon propre rythme et ensuite j'ai été arrêté par un problème de freins. Maintenant, nous allons à Suzuka où j'espère faire mieux et terminer la course sans problème mécanique.

    Sébastien Buemi (Toro Rosso, Out ) :
    Le départ était bon pour moi car j'ai dépassé Kimi [Räikkönen] et j'allais bien, mais vers la fin du premier relais, j'ai commencé à souffrir avec la dégradation des pneus. Après que la voiture de sécurité soit sortie, bouleversant le peloton, j'étais derrière Kimi à nouveau et poussait dur jusqu'à mon deuxième arrêt, quand nous avons eu un gros problème car l'essence n'est pas rentrée et j'ai dû revenir à nouveau. Enfin, j'ai eu un problème avec la boîte de vitesses, ce qu'il signifie que j'ai dû m'arrêter. Je suis très déçu que nous ayons eu des problèmes de fiabilité dans une course où nous aurions pu obtenir un bon résultat.

    Mark Webber (Red Bull, Out ) :
    Nous suspections un problème de freins, donc quand je suis rentré aux stands, les gars ont fait une vérification visuelle. Cela semblait raisonnable pour moi de continuer, mais ensuite nous avons eu la défaillance et j'ai abandonné. Les gars ont fait ce qu'ils ont pu - je pense qu'ils n'étaient pas loin de me faire abandonner quand nous avons eu la panne, donc c'est décevant. Le premier tour était plutôt disputé - comme on s'y attend lors de circuits en ville et j'ai eu une passe d'armes avec Fernando [Alonso] dans le virage 7 et nous sommes tous deux sortis de la trajectoire. Environ cinq tours plus tard, j'ai dû laisser Fernando me repasser, mais malheureusement Glock était intercalé entre nous, j'ai donc dû laisser passer les deux. Ma course était sérieusement compromise à partir de ce moment. Je pense que cet incident était 'fifty-fifty' - mais les commissaires ont décidé que je devais laisser passer Fernando [Alonso] et Glock, donc j'ai perdu tout le dur travail que j'avais fourni lors de mon premier relais. Je pense que c'était une sanction sévère, Kimi [Räikkönen] a fait quelque chose de similaire à Spa et s'en est sorti sans pénalité. Je voudrais remercier les gars pour ce week-end - ils ont étaient géniaux et c'est pourquoi nous sommes second au championnat constructeur. En croisant les doigts nous pouvons finir cette année plus haut encore.

    Adrian Sutil ( Force India, Out ) :
    C'était assez frustrant au départ car nous savions qu'avec un arrêt nous étions très lourds, mais Jaime [Alguersuari] était très lent et se battait vraiment avec la voiture. Il m'a beaucoup retenu et j'ai essayé à plusieurs fois de le dépasser, mais j'ai finalement vu une opportunité. J'ai essayé et ce n'était pas assez - j'étais un peu tard sur les freins, je suis parti en tête-à-queue et c'est tout. Ensuite, Nick [Heidfeld] est arrivé dans le virage et a heurté mon aileron avant, car j'étais coincé dans le virage. Je ne l'avais pas vu arriver car j'accélérais déjà et je n'ai pas pu réagir à ça, mais j'en suis désolé. C'était un incident de course. Après l'accident, j'ai ensuite eu un problème avec les freins et j'ai perdu toute la pression arrière et j'ai dû m'arrêter car il était trop dangereux de piloter. Nous devrions faire beaucoup mieux à Suzuka - je ne peux pas attendre. C'est l'un de mes circuits favoris et j'ai de grands espoirs pour un meilleur résultat.

    Nick Heidfeld (BMW, Out ) :
    Pour moi, c'était clairement la faute d'Adrian Sutil. Evidemment, j'ai vu ça de l'intérieur et plus tard aussi à la TV. Il était parti en tête-à-queue dans l'échappatoire et est ensuite revenu sur la piste et a foncé tout droit dans ma voiture. C'est quelque chose que vous ne pouvez tout simplement pas faire. Je n'avais aucune chance d'éviter cet accident. J'étais dernier avec beaucoup d'essence à bord. La vitesse à l'arrière du peloton était très lente et, par conséquent, j'ai commencé à économiser de l'essence très tôt comme dépasser était impossible de toute façon. Même si mes chances étaient loin d'être prometteuses aujourd'hui, c'est tout de même ennuyeux de ne pas finir à cause d'un accident si stupide.

    Romain Grosjean  (Renault, Out ) :
    Le week-end a été très décevant car la voiture a connu des problèmes de freins récurrents. Je pensais qu'ils avaient été résolus avant la course, mais cela n'était pas le cas. On a tout essayé, tout changé. Sur la grille, les mécanos ont purgé les freins. Il va falloir qu'on cherche plus en détail. Il faudra je pense amener un ensemble complètement neuf à Suzuka.J'ai pris un bon départ et mon premier tour était compétitif, mais j'ai rapidement senti que quelque chose n'allait pas avec les freins, et l'équipe m'a demandé d'abandonner. C'est dur, car je me sentais à l'aise et je prenais plaisir sur cette piste. Maintenant, il va nous falloir travailler dur et remettre la voiture en état pour Suzuka, la semaine prochaine.



    votre commentaire
  • GéGém@g.Formula Onel'Univers de la Formule1


    GP2: Vidéo de l'accident Petrov/Herck

    Vidéo de l'accident qui a impliqué Vitaly Petrov et Michael Herck au départ de la course courte, lors du dernier meeting de la saison au Portugal.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires